Jour 22 – Lundi

La voisine

Il y avait une rue,
et dans cette rue,
un corbillard.
Qui passait, lentement,
dans cette rue.
Pour que la famille
puisse se recueillir,
devant le cercueil,
dans le corbillard,
dans cette rue.
Et les voisins ont ouvert
leurs fenêtres.
Et les voisins ont ouvert
leur porte.
Pour signer, depuis chez eux,
le cercueil,
dans le corbillard,
dans cette rue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s